Trump peut-il encore atteindre le nombre de 1237 délégués pour être automatiquement investi ?

Publié le par GrandNicolas

NB : Je précise que je n'ai aucune sympathie pour Donald Trump, mais passionné de politique et d'histoire des États-Unis, ces primaires et la candidature de ce dernier m'intéressent tout particulièrement.


Seulement 16 États (sur les 50 que comptent les États-Unis) n'ont pas encore voté pour les primaires républicaines de 2016. Ces 16 États attribuent un total de 769 délégués pour la convention républicaine désignant le candidat républicain à la maison blanche.

Depuis la primaire du Colorado, Trump se retrouve à 758 délégués, tandis que Cruz se rapproche à 558, Kasich faisant office de trublion à 144.

Pour gagner, Trump doit impérativement remporter 479 délégués (1237 - 758).

Jusqu'à maintenant, la majorité des élections états par états ont été à la proportionnelle. Puis est venu le temps à la mi-mars des élections knock-out, où le gagnant de l'état remporte soit la totalité des délégués (winner-take-all), soit l'immense majorité (winner-take-most).

Trump peut-il encore atteindre le nombre de 1237 délégués pour être automatiquement investi ?

Pour les 16 États restant, et vu la tendance actuelle, il semble que Trump soit parti pour l'emporter dans 11 d'entre eux. Il s'agirait des États de New-York, Pennsylvanie, Virginie Occidentale, Rhode Island, Connecticut, New Jersey, Delaware, Maryland, Washington, Oregon et Californie. Ces états représentent un total de 596 délégués, sauf que seuls deux d'entre eux sont des "take all" (New Jersey et Delaware, 67 délégués pour Trump), et trois autres sont des "take most" (Pennsylvanie, Maryland, Californie, 281 délégués maximum pour Trump). Les autres, représentant un total de 248 délégués, sont des États à la proportionnelle, ce qui diminue grandement le nombre de délégués potentiels pour Trump. L'hypothèse particulièrement haute serait qu'il en emporte 50%, soit quand même 124 délégués.

Trump peut-il encore atteindre le nombre de 1237 délégués pour être automatiquement investi ?
Trump peut-il encore atteindre le nombre de 1237 délégués pour être automatiquement investi ?
Trump peut-il encore atteindre le nombre de 1237 délégués pour être automatiquement investi ?

(3 sondages récents démontrant les chances de Trump des états de l'Est)

Pour résumer, sur ces 11 États acquis sur le papier pour Donald Trump, ce dernier peut espérer y gagner un très grand maximum (improbable) de 472 délégués sur 596 disponibles, un nombre de toute façon insuffisant pour atteindre la barre des 479 qu'il lui manque à ce jour.

Au vu des résultats précédents, Cruz l'emportera très certainement dans les états du Montana, Dakota du Sud et Nebraska. S'agissant de 3 États "take all", cela lui fait automatiquement 92 délégués, et autant de moins disponibles pour l'escarcelle du Trump.

2 États apparaissent comme indécis, l'Indiana et le Nouveau Mexique, et représentent un total de 81 délégués. Indécis, car il s'agit à la fois de Swing States aux élections nationales (États ayant déjà basculé à une ou plusieurs reprises des démocrates aux républicains, ou inversement), mais aussi parce qu'ils se situent dans une sorte de "no mans land" entre territoires pro Trump et contre Trump.

Maintenant, c'est l'Indiana qui devrait se montrer déterminant, car l'élection dans cet État arrive tout de suite (le 3 Mai) après une vague d'élections (le 26 Avril) dans les États de l'Est du Connecticut, Delaware, Maryland, de la Pennsylvanie et de Rhode Island, qui devraient sans exception voter Trump. Dès lors, il est certainement à craindre que sur l'effet de la vague, l'Indiana ne soit emporté à son tour par Trump, qui aurait alors un boulevard pour remporter l'investiture, atteignant alors un total maximum de délégués égal à 1288 (maximum, mais avec une bonne marge de sécurité sur les 1237 nécessaires).

Tout l'enjeu pour Trump est donc de remporter New York le plus largement possible (ce qu'il s'apprête à faire, les sondages le plaçant à 54%, contre 22 pour Kasich et 17 pour Cruz) pour déclencher une vague monstre sur les 5 autres États de l'Est votant quelques jours plus tard, et créer ainsi une dynamique qui emportera l'Indiana dans la foulée. Si les choses se passent bien ainsi, alors il aura accompli 99% du chemin restant vers l'investiture.

Et, comme je l'expliquais dans cet autre article, il serait alors bel et bien en route vers la maison blanche.


NB - Edit du 24 Avril 2016 : Comme prévu dans cet article, Trump a bien remporté l’État de New-York, et surtout, avec un score écrasant qui lui donne bien l'élan nécessaire pour gagner les 5 primaires du mardi 24 Avril, puis l'Indiana dans la foulée. A ce jour, Trump est susceptible de remporter 134 délégués aux primaires du Mardi 24 Avril, ce qui l'amènerait à un total de 981 délégués avant l'Indiana.
Voici un tableau projetant le nombre de délégués que chaque candidat républicain peut atteindre à chaque primaire selon les tendances actuelles (Trump émarge à 1282 délégués à la fin de la dernière primaire ...)

Trump peut-il encore atteindre le nombre de 1237 délégués pour être automatiquement investi ?

Publié dans PrimairesUSA2016

Commenter cet article